Semaine 15 : Les Pistons vont ils enfin être à la hauteur ?

Detroit_Pistons

Plus encore que Brooklyn ou Chicago en début de saison ou encore et toujours New York, l’équipe la plus décevante à mon goût est Detroit. Non pas qu’on pouvait légitimement les placer en tant que favoris, comme les trois précédentes équipes citées (même si New York apparaissait clairement en dessous avant le début de la saison), simplement qu’une équipe jeune et pleine de talent est toujours attendue au tournant.

Mais, depuis le début de la saison, Detroit n’a remporté que 21 rencontres pour 29 défaites, et est 9° à l’est, la première place des équipes ne jouant pas les playoffs.

Le Contexte :

Contrairement à des équipes comme New York, Denver ou Memphis, l’intersaison de Detroit a été très mouvementée dans le bon sens du terme. Contrairement aux trois équipes que j’ai cité, Detroit n’a pas joué les playoffs l’an passé et a donc largement amélioré son effectif afin d’espérer y aller cette fois, en signant notamment Brandon Jennings et Josh Smith. Billups est revenu afin d’apporter de l’expérience à un effectif très jeune et très interessant sur le papier.

smith monroe drummondEt effectivement, l’effectif de Detroit peut faire des envieux : Josh Smith, Andre Drummond et Greg Monroe sont 3 intérieurs talentueux. Monroe et Drummond ont respectivement 23 et 21 ans et sont parmi les plus grands espoirs aux postes de pivot et d’ailiers forts. Josh Smith est dans la force de l’âge, à son meilleur niveau et peut théoriquement jouer aux postes d’ailier et d’ailier fort.

Seulement voila : Greg Monroe est assez mal utilisé, et malgré son talent offensif, peu de systèmes lui sont consacrés en attaque. Résultat, ses bons pourcentages (51% de réussite) pourraient être meilleurs car il doit se créer ses shoots seul. Il marque 14 points par match contre 16 l’an passé, et prend près d’un rebond de moins (9 rebonds par match tout de même).

Josh Smith quand à lui est utilisé au poste d’ailier prioritairement. Sans doute un refus du coach Mo Cheeks de placer un de ses trois intérieurs de talent sur le banc, pour avoir un 5 majeur composé à la fois de Monroe, Drummond et Smith.

Mais aujourd’hui en NBA, l’essentiel du jeu en attaque repose sur le spacing, écarter les défenses pour créer de l’espace et des shoots faciles. Quand on a 3 joueurs tels que ceux-ci, il y a un embouteillage dans la raquette et une défense resserée, rendant les shoots difficiles.

Bref le jeu des Pistons est très laborieux par moments, et les rotations compensent ce cinq majeur.

Mais le basket ne se résume pas à l’intérieur : le jeu est mené par l’excellent et prometteur Brandon Jennings. Son point fort est dans son jeu sur pick&roll, avec un secteur intérieur aussi fourni que celui de Detroit, c’était prometteur. Avec 17.7 points en 8 passes, on peut considérer Jennings comme efficace dans son rôle.

Mais le jeu stéréotypé de son équipe et peu espacé induit également ses statistiques : son pourcentage aux tirs, jamais très bon, est miné par des shoots rendus difficiles et pris en fin de possession, faute de solution. Résultat: 38% de réussite.

Les conséquences :

Avec un tel effectif, Detroit peut légitimement viser les playoffs. Mieux, Detroit se doit d’aller en playoffs. Un bilan équilibré (50% de victoires) aurait même pu être envisagé, largement, mais ça ne fonctionnait pas. Ce jeu stéréotype et, il faut le dire, assez moche à voir (par moments) a semble t-il ruiné le début de saison d’une équipe très prometteuse sur le papier. Végétant autour de la 9° place du classement depuis le début de la saison, loin des espoirs placés en cette équipe.

Et la nouvelle est tombée aujourd’hui même : Mo Cheeks, coach probablement responsable de l’échec des Pistons depuis ces derniers mois, a été viré, en conséquence de tout ce que j’ai décrit.

Alors maintenant, tous les espoirs sont permis : un des trois intérieurs des Pistons (Monroe, Smith, Drummond) sera peut être le 6° homme de cette équipe. Peut être qu’un meilleur fond de jeu sera en place chez nos amis de la « Rust Belt« . Peut être, enfin, qu’il y aura plus de spacing, et un jeu aussi agréable à regarder qu’efficace.

Le successeur de Mo Cheeks aura la pression : mais en même temps, avec un tel effectif, il aura du mal à faire pire. Et, puisque la conférence « Est » est serrée, pourquoi pas espérer un Top 5 ?

A votre avis ?

Publicités

3 réflexions sur “Semaine 15 : Les Pistons vont ils enfin être à la hauteur ?

  1. Très très bonne analyse ! Ce que j’en pense ? La conf est avance étant d’une faiblesse incroyable, son successeur devrait pouvoir faire top 5 sans trop de problème. Surtout si c’est Lionel Hollins comme j’ai cru l’entendre. Il avait fait du très bon travail avec Memphis !

    • Je viens de lire ça.
      Je suis pas d’accord, au contraire, le renvoi de Mo Cheeks relance les espoirs pour les PO. Parce qu’un nouveau venu pourra s’imposer, et peut être enfin corriger ce que je dit dans mon article, à savoir ce jeu à trois grands, ce jeu stéréotypé amenant Jennings à shooter à la 23° seconde etc.
      A mon avis, si Monroe et Jennings jouent sur du P&R ça peut faire des dégats, les deux sont de très gros talents en la matière.
      Ce soir, pas dit que ça passe face aux spurs, mais après, je pense que ça leur fera le plus grand bien.

      Sinon je suis bien d’accord, Dumars et Cheeks portent l’échec à eux deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s