Résultats, top 10 et pronos

Et c’est parti pour le résumé de la nuit NBA…

 

032612-Kevin-Love-SW-PI_20120326185045380_660_320

 

Les résultats :

Indiana Pacers Vs Detroit Pistons : 101 / 94 (28-27, 22-19, 23-28, 28-20). Les Pacers sont malades (trois revers de suite), et ce n’est pas cette courte victoire (101-94) face aux Pistons qui va les sortir de la sinistrose. Les coéquipiers de Paul George, dominés en première mi-temps, ont souffert jusqu’au bout, incapables de répondre au duo Smith-Monroe, qui compile 41 points et 21 rebonds.Heureusement que George était (enfin) dans un grand soir puisque c’est lui qui donne un avantage important à trois minutes de la fin sur un 3-points (94-90), et c’est encore lui qui sert David West à 1min30 de la fin pour maintenir un petit écart (98-93). Les deux Pacers ont d’ailleurs été les plus en vue de leur formation, mais que ce fut compliqué… et finalement pas très rassurant pour la suite avec trois déplacements à venir sur les quatre prochains matches.

New York Knicks VS Brooklyn Nets : 110 / 81 (29-20, 34-18, 19-23, 28-20). Les hommes de Mike Woodson ne voulaient pas rater ce rendez-vous dans l’optique de la 8e place. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont répondu présent ! Face à des Nets entamés par leur match de la veille, les Knicks ont transformé le Madison Square Garden en une gigantesque boucherie en plein Manhattan, devant 20 000 personnes. Brooklyn a rapidement abdiqué après avoir encaissé un 20-2 en première mi-temps pour s’incliner 110-81. Agressifs, appliqués et déterminés, les Knicks ont été impressionnants, et ils profitent de la défaite des Hawks pour prendre la 8e place à l’Est !

Orlando Magic VS Cleveland Cavaliers : 98 / 119 (27-35, 20-35, 21-24, 30-25). Après huit matches ratés à cause d’une blessure au biceps, Kyrie Irving était de retour avec les Cavaliers, face à Orlando. New York a d’ailleurs récupéré la huitième place de la conférence Est, dernier strapontin pour les playoffs, cette nuit. Mais Cleveland n’a pas encore abdiqué.Cette nuit, Dion Waiters (26 points) et ses coéquipiers n’ont ainsi fait qu’une bouchée (119-98) d’une équipe d’Orlando totalement démotivée.

Philadelphie 76ers VS Charlotte Bobcats : 93 / 123 (19-31, 19-32, 25-25, 30-35). Meilleur joueur de la côte Est en mars, et premier joueur de Charlotte à remporter cette récompense, Al Jefferson fête son trophée avec 25 pts, 10 rbds, et surtout une très large victoire sur le parquet des Sixers (123-93). Malheureusement pour les Bobcats, il leur faudra être patient pour valider leur billet pour les playoffs puisqu’ils auront besoin de trois succès supplémentaires lors des sept derniers matches pour être assurés de devancer les Hawks et les Knicks.Aux côtés de Jefferson, le banc se met en évidence avec 16 pts pour Anthony Tolliver, 15 pts pour Gary Neal et 14 pts pour Chris Douglas-Roberts. A Philly, Michael Carter-Williams surnage avec 22 pts, 7 rbds et 3 pds en 26 minutes.

Toronto Raptors VS Houston Rockets : 107 / 103 (23-25, 32-25, 35-30, 17-23). Les Rockets avaient la possibilité de valider leur participation aux playoffs avec une victoire en terre canadienne. Mais les Raptors ne l’entendaient évidemment pas de cette oreille. Partis pour finir en trombe une saison où ils se seront payés le luxe de dégraisser leur effectif tout en restant ultra-compétitifs, les protégés de Masai Ujiri ont raflé un 7e succès de suite à la maison (107-103). Comme souvent, c’est DeMar DeRozan (29 pts) qui a relancé les siens en fin de première mi-temps. Accompagné du trio Vasquez-Ross-Valanciunas, le natif de Compton a également permis à Toronto d’assurer la victoire en toute fin de match.

Washington Wizards VS Boston Celtics : 118 / 92 (29-21, 28-25, 32-16, 29-30). Enfin ! Cela faisait six ans que les Washington Wizards n’avait plus goûté à l’excitation des playoffs. La mauvaise passe est officiellement terminée puisque John Wall et sa bande ont validé leur billet pour les phases finales après avoir remporté leur 39e victoire de la saison. Avec la manière puisqu’ils s’imposent 118-92 face aux Celtics.

Atlanta Hawks VS Chicago Bulls : 92 / 105 (31-31, 18-26, 23-21, 20-27). Pour la 200e victoire en carrière de Tom Thibodeau, les Bulls sont allés s’imposer sur les terres géorgiennes des Hawks (105-92). Porté par un très bon DJ Augustin (23 points, 5 passes), les coéquipiers de Joakim Noah ont fait le métier en créant un premier écart en deuxième quart.Malgré le 25e double double de sa saison pour Paul Millsap (22 points, 11 rebonds), Atlanta s’incline pour la 21e fois sur les 28 derniers matchs… et sort pour la première fois de la saison, de la course aux playoffs au profit des Knicks 

Miami Heat VS Milwaukee Bucks : 96 / 77 (33-19, 23-19, 21-19, 19-20). Le Heat n’a pas eu à forcer son talent pour disposer de la plus mauvaise équipe de la ligue, Milwaukee (96-77) et continuer sa route dans la course au sommet de la conférence Est.Un match sérieux donc, apprécié par Chris Bosh, auteur de 15 points, face à une faible équipe, qui n’a pas résisté bien longtemps (56-38 à la pause). Un succès précieux puisque Indiana a aussi gagné. LeBron James a été le plus en vue avec 17 points, 8 passes et 4 rebonds. Le King a surtout marqué les esprits avec quelques gros dunks et un shoot à 3-pts au buzzer du troisième quart-temps. Une fois le travail accompli, il s’est reposé le dernier quart-temps. Car les matches vont s’enchainer, et à la différence de Dwyane Wade, il n’est pas prévu de laisser au repos le quadruple MVP.Coté Bucks, on retiendra les 19 points de Ramon Sessions ou encore les 16 rebonds de Zaza Pachulia, mais pas grand chose de plus car il n’y a pas eu de match.

Minnesota Timberwolves VS Memphis Grizzlies : 102 / 88 (20-20, 28-21, 29-20, 25-27). On ne donnait pas cher de la peau des Wolves sur ce coup-là, mais c’est en fait la peau des Grizzlies qui est tombée dans l’escarcelle de Kevin Love. Auteur d’un troisième triple double cette saison, Love (24 points, 16 rebonds, 10 passes) a porté les Wolves vers une victoire presque sans souci face à une équipe de Memphis clairement en dedans physiquement (102-88). Avec 11 points, 7 rebonds et 3 contres, Ronny Turiaf marque son retour d’un gros match, notamment en défense sur Marc Gasol.

San Antonio Spurs VS Golden State Warriors : 111 / 90 (31-18, 26-24, 30-25, 24-23). Nouveau récital des Spurs face aux Warriors pour la 19ème victoire de suite de San Antonio. Tony Parker et les siens ont été irrésistibles face à une équipe qui n’a rien pu opposer, et qui en plus était probablement fatiguée de son énorme match de la veille contre Dallas.Mais au delà de ça, les Spurs sont clairement un niveau au dessus. Gregg Popovich a même pu reposer ses stars, tellement l’écart a été important (111-90). Les Spurs sont au sommet et rien ne semble pouvoir les atteindre.

Denver Nuggets VS New Orleans Pélicans : 137 / 107 (40-26, 31-27, 34-28, 32-26). 40 points encaissés dans le premier quart-temps, 15 tirs de loin (sur 27 tentatives) et 137 points concédés au final. Anthony Davis et les Pelicans ont passé une très mauvaise soirée à Denver, coulant défensivement et laissant Kenneth Faried (34 points, 13 rebonds) se régaler dans la peinture.Au final, les Nuggets s’imposent dans les grandes largeurs (137-107) dans un match sans enjeu.

Phoenix Suns VS Los Angeles Clippers : 108 / 112 (25-30, 37-30, 29-18, 17-34). Plus costauds, moins fragiles, et capables de rester sereins dans la tempête, les Clippers ont étalé leur nouvelle carapace dans l’Arizona. Menés de 17 pts en fin de troisième quart temps, les Angelenos réalisent le hold up grâce à Chris Paul, Blake Griffin et Jared Dudley. Phoenix laisser filer une victoire importante (108-112) dans sa quête de playoffs.Il fallait avoir acté la furia quasi mystique des Suns pendant leur 22-5 festivalier du troisième quart, observé les tronches déconfites sur le banc angeleno, constaté les rictus de douleur de Blake Griffin, gêné par son dos, et lu l’impuissance sur le visage de Doc Rivers, privé de Danny Granger et Jamal Crawford, pour comprendre après coup la grandeur de la performance. Sans ses deux meilleurs substituts et plombés par les spasmes dorsaux de leur intérieur All Star, les Clippers auraient pu baisser pavillon sans tirer sur des corps éreintés par cinq matches consécutifs à l’extérieur. Houston n’est plus franchement une menace pour la troisième place à l’Ouest et OKC tient à son titre de Dauphin comme Omer Simpson à ses donuts. Ils auraient pu, oui. Mais c’est sous estimer la confiance et le fierté d’une équipe bâtie pour le titre et dont la pugnacité et le labeur constituent le nouveau produit d’appel.

Sacramento Kings VS Los Angeles Lakers : 107 / 102 (24-23, 36-29, 27-24, 20-26). Depuis leur arrivée à Los Angeles en 1960, les Lakers n’ont eu un bilan négatif qu’à 8 reprises. C’est dire si cette franchise est une habituée des sommets et des playoffs. Mais cette nuit, les hommes de Mike D’Antoni ont concédé leur 50e défaite de la saison, et ça ne leur était plus arrivé depuis 1975 !Privés de Pau Gasol, Steve Nash, Chris Kaman et Xavier Henry, les Lakers ont tout de même offert une belle résistance, revenant même à -3 (103-100) dans le money time grâce à Jordan Hill et Ryan Kelly.Mais Sacramento aura le dernier mot grâce à son « Big Three » nouvelle formule avec 31 pts de Rudy Gay, 20 pts, 10 rbds de DeMarcus Cousins et 27 pts de l’épatant Ray McCallum.

Pour les stats de ces matchs, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant puis sur le « Box score » du match qui vous intéresse : http://www.thescore.com/nba/events?date=2014-04-02

Pour le classement NBA, c’est par ici : https://suivrelanba.wordpress.com/2014/02/09/classement-nba/

 

Le top 5 de la nuit :

 

Les matchs à venir. Mes favoris seront en orange. Donnez-moi les vôtres 🙂

02.00 Oklahoma City Thunder VS San Antonio Spurs

04.30 Los Angeles Clippers VS Dallas Mavericks

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s