Résultats, top 10 et pronos

Et c’est parti pour le résumé de la nuit NBA…

 

chris-paul-lakers

 

Les résultats :

Miami Heat Vs New York Knicks : 102 / 91 (25-26, 23-24, 25-14, 29-27). Pour ce grand classique du basket East Coast entre le Heat et les Knicks, l’enjeu était de taille pour ces derniers. En ballotage assez défavorable avec les Hawks, les coéquipiers de Carmelo Anthony débarquaient en Floride avec le couteau sous la gorge… à défaut de l’avoir entre les dents !Malgré un JR Smith (32 points) toujours aussi brûlant derrière l’arc, New York s’est montré beaucoup trop paresseux et laxiste en défense pour espérer limiter le champion en titre. Au contraire, LeBron James (38 points) marque plus de 35 points pour la 4e fois de la saison face aux Knicks et Miami s’impose sans trembler (102-91).La situation se complique radicalement pour les Knicks qui n’ont plus que quatre rencontres à disputer avant la fin de saison. Et même s’ils arrivaient à remporter ces 4 derniers matchs, ils doivent encore espérer que les Hawks en perdent plus de 4 sur leurs 7 derniers à jouer.

Los Angeles Clippers VS Los Angeles Lakers : 120 / 97 (25-22, 32-27, 37-23, 26-25). Jamais deux sans trois. Broyés dans les deux derniers derbies de Los Angeles, les Lakers reprennent une leçon (120-97) mais, cette fois, sans avoir courbé l’échine dès la première mi-temps. Le champion de la division Pacifique aura attendu le troisième quart temps pour rapprocher son ancien voisin de la pire saison de son histoire angeleno. Chris Paul (23 pts, 6 passes, 3 interceptions) et Blake Griffin (23 pts, 7 rbds, 5 passes, 3 interceptions) attendent OKC de pied ferme. Mike D’Antoni est-il incapable d’ajuster ses préceptes pour s’ajuster à l’adversaire ? Depuis le premier derby en ouverture de la saison, le coach angeleno a-t-il compris que battre les Clippers à leur propre jeu était mission impossible ? Battus par 84 points d’écart en cumulé lors des deux dernières batailles de LA, les Lakers (37% d’adresse et 43 balles perdues dans les deux dernières fessées) étaient cette fois obnubilés par une seule tâche : éviter une nouvelle doudoune en contrariant les lignes de passe et la transition de Lob City. Et Comment ? En imprimant un faux rythme, quitte à endormir un Staples Center guère emballé par cette opposition de style inattendue. Portés par un duo Nick Young – Jordan Hill privé de soutien (33 des 49 points des Lakers à la pause pour eux deux), la très probable pire équipe de l’histoire californienne de la franchise aura presque tenu son pari après deux quart-temps.

Indiana Pacers VS Atlanta Hawks : 88 / 107 (11-33, 12-22, 36-24, 29-28). Cette fois plus de doute, les Pacers sont bien au fond du trou. Meilleur bilan de la ligue à domicile, Indiana s’est planté en beauté devant son public face aux Hawks (107-88). En dessous de tout en première mi-temps, les locaux ont vu une équipe d’Atlanta en état de grâce venir dicter sa loi et prendre par la même occasion un avantage significatif sur New-York dans la lutte pour la 8e place. A l’image du cas Hibbert, dont le match s’est fini en milieu de 2e quart-temps, quelque chose ne tourne pas rond à Indianapolis. Une crise qui intervient au pire moment, à une semaine de la fin de la saison régulière, et alors que la première place à l’Est semble désormais promise au Heat. C’était dans l’air du temps, ça devait finir par arriver, cette fois ça y est : Indiana ne répond plus. Sans parler de faute professionnelle, c’est une démission collective que les hommes de Frank Vogel ont laissé transparaître en première mi-temps, faisant passer les Hawks d’Atlanta pour les Spurs de San Antonio. Pire score de la saison après un, puis deux quart-temps, Indiana a ensuite offert une pâle révolte à un Bankers Life Fieldhouse à guichet fermé qui avait même fini par siffler sa propre équipe, fait rarissime. Certes, les Hawks ont mis leurs shoots, frôlant les 70% de réussite au tir à la mi-temps. Mais ce n’est certainement pas le fruit du hasard si l’orgie offensive des troupes de Budenholzer est survenue sur le parquet d’une formation en plein doute.

Sacramento Kings VS Dallas Mavericks : 91 / 93 (24-29, 24-16, 17-23, 26-25). Les Mavericks ont parfaitement profité de la défaite des Grizzlies à San Antonio pour prendre la septième place après leur succès à Sacramento et enchaîner ainsi une troisième victoire de suite. Ce ne fut pas facile, loin de là, mais la bande à Dirk Nowitzki joue avec un sentiment d’urgence, une envie de gagner tous les matches, qui fait la différence dans les moments importants (91-93).

Houston Rockets VS Denver Nuggets : 125 / 130 (22-27, 47-25, 19-36, 29-29, 13-8). Déjà qualifiés pour les playoffs, et toujours privés de Patrick Beverley et de Dwight Howard, les Rockets prouvent qu’ils tiennent à leur 4e place à l’Ouest en s’arrachant pour s’imposer 130-125 face à des Nuggets qui menaient de 14 points à quatre minutes de la sirène.Houston aura eu besoin d’une prolongation, et de trois tirs primés d’affilée dans les cinq minutes supplémentaires faire la différence. Car en face, un ancien de la maison, Aaron Brooks et Evan Fournier avaient décidé de leur pourrir la soirée. Le premier, titulaire à la place de Ty Lawson, compile 24 pts et 15 pds, tandis que le second plante 26 points avec 6 réussites à 3-points, nouveau record en carrière ! Par deux fois, les Nuggets pensaient avoir fait le plus dur, en menant d’abord de 14 points dans le 4e quart-temps, puis dans la prolongation. Mais à chaque fois, James Harden (32 pts) et Chandler Parsons en attaque, et l’impressionnant Omer Asik (18 pts, 23 rbds) en défense vont réussir à calmer les ardeurs des Nuggets.

San Antonio Spurs VS Memphis Grizzlies : 112 / 92 (26-10, 28-28, 27-29, 31-25). Kawhi Leonard est un imitateur de génie. Il a parfaitement réussi à refaire le même match que Mike Scott d’Atlanta : 26 points à 12/13 au shoot. Seulement, lui, l’a fait contre Memphis et pas Cleveland. Auteur d’un match parfait, Leonard a porté les Spurs vers leur 60e victoire de la saison (112-92), dans un nouveau match sans accroc. Seul point noir : Tony Parker est sorti sur blessure en premier quart-temps.

Golden State Warriors VS Utah Jazz : 130 / 102 (35-22, 31-30, 35-21, 29-29). A l’approche des playoffs, les «Splash Brothers» retrouvent leurs bonnes habitudes, et le Jazz quitte l’Oracle Arena avec près de 30 points dans la musette ! Klay Thompson (33 pts) et Stephen Curry (31 pts, 16 pds en… 29 minutes !) permettent aux Warriors de s’imposer 130-102, et de rester bien accrochés à leur 6e place, juste derrière Portland, et devant Dallas. Côté Jazz, les jeunes se montrent avec 24 pts, 15 pds de Trey Burke et 24 pts de Alec Burks, mais à l’arrivée, c’est une nouvelle défaite, la 53e de la saison, synonyme de dernière place à l’Ouest.

Phoenix Suns VS Oklahoma City Thunder : 122 / 115 (28-25, 23-30, 29-14, 23-25). La dernière fois que le Thunder avait fait le déplacement dans le désert d’Arizona, Gerald Green avait pris feu et les Suns avaient fait mordre la poussière à Kevin Durant et compagnie. Hier soir, Green a été un peu moins en réussite, mais avec 24 points en sortie de banc, il a grandement participé à la nouvelle victoire des Suns sur OKC (122-115). Malgré 38 points de Durant et 33 de Westbrook, le Thunder est trop court et il jouera sa deuxième place ce mercredi face aux Clippers dans un match au sommet.

Portland Trail Blazers VS New Orleans Pélicans : 100 / 94 (25-25, 23-30, 29-14, 23-25). Après s’être fait quelques frayeurs en mars, Portland retrouve de sa superbe en cette fin de saison, et cette cinquième victoire en six matches leur permet de valider leur ticket pour les playoffs. Vainqueurs 100-94 des Pelicans d’Alexis Ajinca (13 pts, 7 rbds en 14 minutes), les Blazers ont joué les rouleaux compresseurs, attendant la fin du 3e quart-temps et le début du 4e pour faire un mini break (+ 10). Et c’est Damian Lillard qui portera l’estocade après qu’Anthony Morrow a ramené les siens à -3 dans la dernière minute.

Pour les stats de ces matchs, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant puis sur le « Box score » du match qui vous intéresse : http://www.thescore.com/nba/events?date=2014-04-06

Pour le classement NBA, c’est par ici : https://suivrelanba.wordpress.com/2014/02/09/classement-nba/

 

Le top 10 de la nuit :

 

Les matchs à venir. Mes favoris seront en orange. Donnez-moi les vôtres 🙂

Aucun match à venir cette nuit mais voilà le programme avec mes pronostiques pour la nuit suivante :

01.30 Atlanta Hawks vs Detroit Pistons

02.00 Miami Heat vs Brooklyn Nets

02.00 Minnesota Timberwolves vs San Antonio Spurs

03.00 Utah Jazz vs Dallas Mavericks

04.00 Sacramento Kings vs Oklahoma City Thunder

04.30 Los Angeles Lakers vs Houston Rockets

Publicités

Une réflexion sur “Résultats, top 10 et pronos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s