Semaine 23 : La 8° place qui vaut cher

 

Qui échouera aux portes des playoffs ?

Telle est la question que je me suis posé aujourd’hui. Dans les deux conférences, une lutte acharnée a lieu pour la huitième place qualificative pour les festivités de fin de saison.

A l’est, Atlanta tient sa huitième place mais n’est mathématiquement pas encore qualifiée pour la post-saison, à 6 matchs de son terme. A l’inverse, il reste 4 matchs à New York et Cleveland pour espérer y participer.

A l’ouest, Dallas, Phoenix, Memphis et même Golden State vont devoir se partager 3 places pour 4 candidats. Golden State a une longueur d’avance et tient sa 6° place avec 2 défaites de moins que Phoenix et Dallas, alors que Memphis en comptabilise 3 de plus et est l’actuel 9°.

.

.

Atlanta/New York/Cleveland : rien n’est mathématiquement fait. Mathématiquement …

Malgré une fin de saison en dent de scie, Atlanta a suffisamment d’avance pour espérer se qualifier tranquillement. Un point sur le classement :

  • Atlanta : 8°, 34 victoires pour 42 défaites (encore 6 matchs à jouer).

  • New York : 9°, 33 victoires pour 45 défaites (4 matchs à jouer)

  • Cleveland : 10°, 31 victoires, 47 défaites (4 matchs à jouer)

Commençons par la fin : pour que Cleveland se qualifie, il faudrait qu’Atlanta perde tous ses matchs pour assurer leur qualification, sachant que les Cavaliers n’ont pas le droit à l’erreur. En cas de défaite de leur part, ou de victoire d’Atlanta, une égalité qualifierait l’équipe qui a le meilleur bilan face aux 7 premiers de la conférence Est. Si New York gagne plus de 2 matchs, une égalité est également possible. Ce sera donc très compliqué pour Cleveland, et le scénario est pour le moins compliqué. Cela dit, en dehors de Brooklyn, Cleveland a un calendrier plutôt clément (Milwaukee, Detroit et Boston).

Pour New York, c’est sur le papier moins compliqué. Ils n’ont qu’une victoire de retard sur Atlanta, mais 3 défaites de plus. Au vu du calendrier d’Atlanta (que nous aborderons juste après), les voir perdre 3 de leurs 6 derniers matchs n’est pas impossible. Néanmoins, c’est pour gagner que les Knicks auront du mal. En 4 matchs, ils rencontrent les 3 équipes de l’est qui ont le plus gros à jouer en termes de classement : Toronto par deux fois, Brooklyn et Chicago, qui se battent pour les 3° à 5° places. La mission paraît alors presque plus compliquée que pour Cleveland.

Atlanta n’a finalement que peu de chances de manquer les playoffs.Il leur reste à affronter Indiana (NDLR : match gagné par les Hawks depuis l’écriture de cet article), Miami, Brooklyn, mais aussi Milwaukee, Boston et Charlotte.

Ainsi, au vu des classements et calendriers des trois équipes, il faudrait une fin de saison riche en surprises et un retournement de situation aussi improbable qu’espéré par les fans des Knicks et des Cavaliers pour que le 8° spot de l’est n’atterrisse pas à Atlanta.

10152621_670159153051765_1480377248_n

.

Phoenix, Memphis, et Dallas se tirent la bourre, Golden State devrait en être

Retour sur le classement :

  • Golden State : 6°, 48v-29d (5 matchs à jouer)

  • Dallas : 7°, 47v-31d (4 matchs à jouer)

  • Phoenix : 8°, 46v-31d (5 matchs à jouer)

  • Memphis : 9°, 45v-32d (5 matchs à jouer).

Le classement est ainsi très serré. Seuls les Warriors de Golden State se détachent et semblent déjà quasiment assurés de participer à la fête. Il faudrait qu’ils perdent 4 de leurs 5 derniers matchs pour passer derrière les Grizzlies (une égalité leur serait à priori favorable face aux 3 autres candidats). Et que Memphis gagne tous ses matchs restant, alors que Dallas et Phoenix n’auraient le droit qu’à une erreur. Mais entre Denver (2 fois), Los Angeles, et Minnesota, 3 équipes qui n’ont rien à jouer, plus Portland, difficile d’imaginer Golden State faire une fin de saison cauchemardesque.

Pour Dallas, qui a une option sur la 7° place, le calendrier va être aussi intéressant que plein de suspens : Outre San Antonio, qui peut toujours être battu dans un derby texan, surtout compte tenu de la blessure de Tony Parker, Dallas rencontre Utah, puis deux concurrents directs : Memphis et Phoenix. Pour eux, outre le match facile face à Utah, le calendrier sera primordial. Jouant leurs deux adversaires directs, la fin de saison de Dallas va être aussi primordiale que palpitante…

Phoenix est l’équipe surprise de l’année. Ne pas les voir en playoffs serait une vraie déception, je ne cache pas mon parti pris. Ils ont un léger avantage sur Memphis et un retard encore plus léger sur Dallas. Leur calendrier ne joue pas spécialement en leur faveur, ils rencontrent notamment San Antonio. Eux aussi jouent leurs deux concurrents directs, à savoir Memphis et Dallas. Ils rencontrent deux adversaires plus faciles mais toujours dangereux et capables de tout, à savoir Sacramento et New Orleans.

Enfin, Memphis est une des équipes en forme de 2014 avec Chicago et Brooklyn. Privés de Marc Gasol en début de saison, ils ont depuis son retour retrouvé le niveau qui les a mené aux dernières finales de conférence. Ils jouent en cette fin de saison le meilleur et le pire. Ils affrontent Miami puis auront deux matchs faciles avec les Lakers et les Sixers. Ils finiront avec Dallas et Phoenix pour une fin de saison plus que jamais déterminante.

.

.

Ainsi, voici les dernières équipes qui peuvent accrocher les playoffs. A l’est, il y a peu de suspens et ne pas voir Atlanta serait une vraie surprise.

En revanche à l’ouest, si Golden State n’a pas trop de soucis à se faire, Memphis, Phoenix et Dallas vont se battre jusqu’au bout dans leurs rencontres croisées. Cette fin de saison est donc à suivre à tout prix et s’annonce passionnante.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s