Résultats, top 5 et pronos

Et c’est parti pour le résumé de la nuit NBA version Playoffs !

 

PG AH

 

Les résultats :

Game 6 : Atlanta en panne d’adresse, George fait renaître l’espoir
Atlanta Hawks VS Indiana Pacers : 88 / 95 (22-20, 17-24, 28-20, 21-31). Il fallait du cran pour tout chambouler ses rotations sur un Game 6, dos au mur, mais tout l’honneur en est revenu à Frank Vogel, coach des Pacers, vainqueurs à Atlanta (95-88). En se passant de Turner, Scola, voire Hibbert, le stratège d’Indiana a  « matché » le small-ball d’Atlanta afin de l’emporter sur le fil. Paul George et David West (24 pts chacun) se sont comportés en patron afin de forcer un 7e match à la maison. Avec 11 rebonds et 6 passes au compteur West a été décisif, scorant 12 unités dans le dernier quart dont un panier crucial en un-contre-un face à Paul Millsap. Alors qu’ils avaient le match bien en main (84-79), les Hawks ont plongé au pire moment, entre maladresse et pertes de balle, encaissant un terrible 17-4 dans les trois dernières minutes.
Sans forcément se montrer brillants, les Pacers ont réussi à inverser la tendance dans une fin de match dont on saura samedi si elle a constitué le tournant majeur de cette série. Tout comme ses joueurs, coach Vogel avait la pression, mais a su faire preuve de flexibilité, en se retrouvant parfois avec des cinq improbables. Mais pour avoir tout tenté et en ayant fait face à l’adversité là où d’autres (allo coach Thibodeau?) n’auraient pas bougé d’un iota, un seul mot : bravo.

Les 2 équipes sont à égalité 3-3

Game 6 Recap : https://www.youtube.com/watch?v=ZhPN7GEfUyM

 

Game 6 : Le Thunder fait parler sa défense
Memphis Grizzlies VS Oklahoma City Thunder : 84 / 104 (17-25, 24-31, 20-26, 23-22). La star du Thunder a répondu sur le terrain, compilant 36 pts et 10 rbds pour permettre au Thunder de largement s’imposer (104-84) sur le parquet des Grizzlies. Critiqué également depuis 10 jours, Russell Westbrook su trouver de l’efficacité, en jouant avec sobriété (25 pts, 9 rbds, 5 pds) tandis que Reggie Jackson, a apporté de l’adresse derrière l’arc en sortie de banc, seul point faible du Thunder ce soir. Dominés de toutes parts, les Grizzlies n’ont plus eu leur chance à partir de la fin du second quart-temps, malgré un bon début de match de ses intérieurs. Grâce à ce succès, le Thunder sauve sa peau, reprend l’avantage du terrain, et gagne le droit de jouer la 7e manche dans sa salle.
Maladroit à trois-points, Kevin Durant poursuit son chantier au drive ou en périphérie et à chaque fois qu’un Grizzly inscrit un tir, lui ou Westbrook se charge de la réplique. Tranquillement, le Thunder gère une avance confortable de 20 points.  Toujours combatifs, Tony Allen (13 pts, 5 rbds) et son acolyte, James Johnson (15 pts, 5 rbds), tentent un énième retour dans la dernière ligne droite, en vain. Toujours gênés par la défense des hommes de Scott Brooks (notamment Steven Adams en guise de tour de contrôle avec ses 3 contres), les Grizzlies sont maladroits et n’inquiètent jamais OKC.Rapidement, le public ne s’y trompe pas et s’échappe pour ne pas assister à la conclusion de ce blow-out. Oklahoma a gagné le droit de disputer un septième match chez lui et pour que Memphis puisse espérer quelque chose, il faudra montrer un tout autre visage que celui de ce soir, apathique et emprunté.

Les 2 équipes sont à égalité 3-3

Game 6 Recap  : https://www.youtube.com/watch?v=aH0GyowWnMs

 

Game 6 : Iggy le bon tuyau

Golden State Warriors VS Los Angeles Clippers : 100 / 99 (25-25, 23-26, 22-16, 30-32). Les Clippers voulaient absolument éviter un Game 7 samedi soir à domicile, c’est raté avec ce revers sur le fil (100-99). Les coéquipiers de Chris Paul peuvent l’avoir mauvaise et remettre cette défaite sur le dos des arbitres. Mais les sifflets étaient aussi zélés et incompétents pour les Warriors, morts de faim au rebond et défense. Plus adroit et pour une fois avare de balles perdues, Golden State peut dire merci à Andre Iguodala (15 pts). J.J Redick est peut-être une tête de mule arrogante mais ce n’est pas un chercheur de noises. Et encore moins un défenseur rugueux et dur au mal. Sortir pour six fautes, ça n’a pas dû lui arriver souvent en playoffs. Prié de retourner sur le banc au plus mauvais moment en plein baston de money time, le Blue Devil devra mettre au moins vingt quatre heures pour digérer les deux coups de sifflets qui en quelques minutes l’ont sorti du match.
Auteur de 13 points après la pause dont un turn around et un tir primé crucial à l’approche des deux dernières minutes, Andre Iguodala a été royal en seconde période. Privé de Jermaine O’Neal sur blessure en début de deuxième quart, Golden State avait besoin d’un bon Iggy pour rester en vie. Devant un CP3 handicapé par sa cuisse et son pouce et une fois encore décevant (9 pts, 8 passes, 4 balles perdues), Steph Curry compile 24 pts, 9 passes et 4 rbds. Surtout, il a perdu deux ballons seulement, à l’extrême opposée de sa gabegie de l’avant-veille. Cette fois aussi le meneur All Star n’a pas hésité à dégainer (9/24), quitte à arroser. Sur cette série, quand il prend au moins 18 shoots, les Warriors ne s’inclinent pas.

Les 2 équipes sont à égalité 3-3

Game 6 Recap : https://www.youtube.com/watch?v=0IW_I8pWxvs

 

Le top 5 de la nuit :

 

Les matchs à venir. Mes favoris seront en orange. Donnez-moi les vôtres 🙂

1.00 Brooklyn Nets (6e) vs Toronto Raptors (3e) (Les Raptors mènent la série 3-2)

2.00 Dallas Mavericks (8e) vs San Antonio Spurs (1er) (les Spurs mènent la série 3-2)

4.30 Portland Trail Blazers (5e) vs Houston Rockets (4e) (les Trail Blazers mènent la série 2-3)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s