Résultats, top 5 et pronos

Et c’est parti pour le résumé des deux dernières nuits NBA version Playoffs !

 

nba_g_paul-durant01jr_576

 

Les résultats (05/05/14) :

Game 1 : Les Wizards frappent d’entrée

Indiana Pacers VS Washington Wizards : 96 / 102 (15-28, 28-28, 19-13, 34-33). Quinze secondes au milieu du 2e quart-temps. C’est le laps de temps pendant lequel les Pacers auront mené au score face aux Wizards lors du premier match de la demi-finale de la Conférence Est. A l’image de Roy Hibbert (0 pt, 0 rbd…), les Pacers, qui avaient souffert le martyr pour venir à bout des Hawks au premier tour, n’ont jamais eu le contrôle du match et ont logiquement subi la loi des Wizards. Vainqueurs 102-96 de leur quatrième match à l’extérieur en playoffs, les coéquipiers de Brad Beal ont déjà repris l’avantage du terrain.

Deux paniers à trois-points de Trevor Ariza dans la première minute du match donnent tout de suite le ton et lancent les Wizards dont la vitesse en attaque gêne beaucoup les Pacers. De leur côté, les Pacers enchaînent les balles perdues (quatre en quatre minutes) et se cassent les dents sur la défense des Wizards, à l’image d’un John Wall bondissant avec deux contres spectaculaires. L’écart grimpe rapidement au-delà des dix points (23-10, 9e minute) et Frank Vogel ne semble trouver aucune solution pour relancer son équipe. Ariza plante une nouvelle banderille juste avant la sirène pour donner treize points d’avance aux Wizards après douze minutes de jeu, 28-15.

Les Wizards mènent la série 0-1

Game 1 Flash Recap : https://www.youtube.com/watch?v=ge6VWYRSo7E

 

Game 1 : La perfection selon Chris Paul

Oklahoma City Thunder VS Los Angeles Clippers : 105 / 122 (25-39, 27-30, 26-35, 27-18). 32 points, 10 passes avec un 8/9 à 3-points en 28 minutes. La ligne de stats « Jordanesque » de Chris Paul est parfaite, et elle résume la domination des Clippers sur le Thunder, avec une large victoire 122-105 pour reprendre d’entrée l’avantage du terrain. Impériaux en défense avec un remarquable repli défensif, les hommes de Doc Rivers ont respecté à merveille leur plan de jeu, et OKC n’a pu que constater les dégâts, subissant sa plus lourde défaite à domicile de son histoire.

Le Doc peut être satisfait, ses ouailles ont bien étudié. « Ils ont déjà le plan de jeu pour Oklahoma dans leur casier, c’est leur devoir », expliquait le coach angeleno une demi heure après le Game 7 victorieux face aux Warriors, samedi soir. La feuille de route était bien intégrée dans les cerveaux de ses joueurs, impériaux et ultra dominateurs de la première à la dernière seconde avant le garbage time. Les stats sont gargantuesques : 54,9% de réussite, 15/29 à 3 pts, 26 passes, 23 points inscrits sur les 18 balles perdues adverses, 8 turnovers, 9 éléments à 5 pts et plus, 38 pts pour le banc et 8 interceptions.

Les Clippers mènent la série 0-1

Game 1 Flash Recap : https://www.youtube.com/watch?v=hJbqXGj9ZI0

 

NBA: Playoffs-Portland Trail Blazers at San Antonio Spurs

 

Les résultats (06/06/14) :

Game 1 : Le Heat envoie un message

Miami Heat VS Brooklyn Nets : 107 / 86 (22-20, 24-23, 33-23, 28-20). Dominateur dans la raquette et impressionnant d’adresse (56%), le Heat a profité de l’évidente fatigue physique des Nets pour effacer le sweep de la saison régulière et enchaîner sa cinquième victoire consécutive en playoffs (107-86). Ray Allen (19 pts) a été le parfait complément de LeBron James (22 pts) et du tandem Wade-Bosh. Sans intensité ni flamme, Brooklyn n’a jamais su sortir Miami de ses zones de confort. Pour la première fois de sa carrière, Kevin Garnett rend une copie vierge en playoffs !

La saison régulière est une chose, les playoffs est une toute autre affaire. N’est-ce pas Sir Charles ? En pronostiquant 4-1 pour un Heat qu’il prédit hors de danger sur cette série, le MVP 1993 évoque l’expérience, l’intensité et la présence de Dwyane Wade comme arguments massue. Le Game 1 ne lui donnera pas tort. Si efficace dans les quatre succès préalables sur le double champion en titre, le plan de jeu des Nets n’a pas pesé bien lourd devant la puissance collective du cinq majeur floridien. Rester au coude à coude jusqu’à la dernière minute et réaliser le braquage parfait, voilà la feuille de route de Jason Kidd, persuadé que le coup de balai de la saison régulière offrait un avantage psychologique à ses vétérans.

Comment lui dire… Après 40 minutes, le sort de ses Nets était bouclé et les titulaires rapatriés sur le banc. La faute à un troisième quart temps où la défense newyorkaise n’a trouvé aucune solution au problème Chris Bosh. Auteur de 9 pts, l’intérieur All Star a donné mal au crâne au staff de Hypster City. Pendant ces douze minutes fatales marquées par un 24-9 en faveur de Miami, les tombeurs des Raptors sont restés muets plus de deux minutes à trois reprises, sans jamais contrarier la belle machine du Heat, où Ray Allen (19 pts en 26 minutes) y est allé de son écot. Jesus attendait les playoffs pour sortir de sa torpeur printanière, logique. Son tir primé dans le corner après trois belles passes successives de James, Flash et Chalmers reflète l’alchimie d’un Heat qui a su hausser son niveau de jeu.

Le Heat mène la série 1-0

Game 1 Flash Recap : https://www.youtube.com/watch?v=YwrsKBNExGM

 

Game 1 : La balade de Tony Parker

San Antonio Spurs VS Portland Trail Blazers : 116 / 86 (29-16, 36-23, 25-26, 26-27). Porté par un immense Tony Parker (33 pts, 9 pds), San Antonio s’impose sans sourciller face à Portland (116-92). Le meneur français a complètement dominé son vis-à-vis, Damian Lillard. Gregg Popovich a pu également compter sur l’exemplaire Kawhi Leonard (16 pts, 9 rbds) et des remplaçants retrouvés (Baynes, Mills, Belinelli, tous trois en double-figure). En face, c’est la soupe à la grimace. Malgré ses 32 points (la plupart inscrits en fin de match) et 14 rebonds, LaMarcus Aldridge n’a jamais pesé et Terry Stotts n’a pas su trouver la solution. Les Blazers sont tombés sur plus forts qu’eux. Dès l’entame de match, les Spurs prennent les Blazers à la gorge. San Antonio  les agresse en percussion et dans le domaine, on ne fait guère mieux que Tony Parker.

Le meneur français réalise une première mi-temps exceptionnelle. Toujours dément sur pick and roll, il profite des écrans pour alterner tirs dans le périmètre et service à ses coéquipiers. Dans le même temps, les Blazers manquent leurs six premiers tirs. Guère en réussite, Aldridge est tenu en échec par un Tiago Splitter harassant tandis que Kawhi Leonard colle avec efficacité aux basques de Lillard. Les douze première minutes augurent du reste du match. Ce sera un calvaire pour Portland. À 40 secondes du premier coup de sirène, Tony Parker plante derrière l’arc son treizième point et San Antonio mène d’autant: 29-16.

À la reprise, Popovich relance ses subs avec réussite. Après des débuts compliqués, Aaron Baynes apporte son écot dans la peinture, bien servi par Diaw et Ginobili. Le feu-follet Mills ne se fait pas prier pour aller chercher ses points et Belinelli plante pour la première fois du match derrière l’arc. En quatre minutes, Popovich a relancé des remplaçant jusque là en petite crise de confiance. Dans le même temps, l’écart est passé à 19 points (44-25). Parker revient et le festival peut reprendre. Toujours dans le même registre, le All-Star score 4 points consécutifs avant de se mettre au service de ses coéquipiers. Tim Duncan et Kawhi Leonard en profitent et à ce stade du match, on ne donne déjà guère plus de chance aux Blazers.

LaMarcus Aldridge parvient néanmoins à reprendre du rythme (12 points pour lui à la pause) mais c’est au prix d’un jeu trop statique pour le reste de l’équipe. Damian Lillard est vraiment mis en difficulté par la défense texane, son second tir n’intervient qu’à 1minute30 de la mi-temps (4 pts, 3 bps pour le meneur à la pause). Trop en périphérie, la paire Matthews/Batum ne pèse absolument pas. Seul Robin Lopez se présente sous un bon jour (6 pts, 9 rbds). Sur une sixième passe décisive de TP, Belinelli inscrit un nouveau trois-points juste avant la pause. San Antonio mène désormais de 26 points, 65 à 39. San Antonio n’aura plus qu’à gérer cet écart de 26 pts en deuxième mi-temps, chose qu’ils feront à la perfection.

Les Spurs mènent la série 1-0

Game 1 Flash Recap : https://www.youtube.com/watch?v=W-qKj1t9k_E

 

Les top 5 de la nuit :

 

Les matchs à venir. Mes favoris seront en orange. Donnez-moi les vôtres 🙂

Demi-finales de conférences :

01.00 Game 2 Indiana Pacers (1) vs Washington Wizards (5) (les Wizards mènent la série 0-1)

03.30 Game 2 Oklahoma City Thunder (2) vs Los Angeles Clippers (6) (les Clippers mènent la série 0-1)

Publicités

2 réflexions sur “Résultats, top 5 et pronos

  1. Franchement j’ai honte de voir que les Wizards ont une chance d’aller en finales de conférence est ! Les Clippers sont logiquement au dessus du Thunder donc une victoire logique. Dommage que le Heat ait battu les Nets , j’espère que ces derniers prendront leur revanche.Et Tony Parker continue ses gros Playoffs , ce serait génial de voir les Spurs champions pour la dernière fois !

    Mes pronos : Pacers et Clippers

    • Perso faut dire que les Wizards sont tombés dans une conférence de me*** et qu’ils ont quand même Wall et Beal. Si Indiana ne se bouge pas la c** Washington va confirmer son « break ». Mais si Indiana se remet à jouer leur jeu, ce qu’ils n’ont pas fait depuis presque deux mois, ils gagneront. Pour les Clippers, comme toi je les vois au dessus d’OKC ! Pour le Heat ça m’énerve autant que toi et je n’ai qu’une chose à dire : BEATTHEHEAT !!! GO NETS 🙂 Pour finir, TP va mener les Spurs vers un nouveau titre NBA ^^
      Mes pronos : Pacers et Clippers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s