Résultats, top 5 et prono

Et c’est parti pour le résumé des deux dernières nuit NBA version Playoffs !

 

Le résultat (24/05/14) :

Game 3 : Allen met Indiana K.O

 

paul-george-lebron-james-pacers-heat

Miami Heat VS Indiana Pacers : 99 / 87 (14-21, 24-21, 33-22, 28-23). De retour à la maison, Miami a terminé la rencontre en boulet de canon pour prendre les commandes de la série en s’imposant 99-87 dans cette troisième manche. Au delà des performances du duo Wade-James, excellent cette nuit (23 et 26 points), c’est Ray Allen qui a illuminé le 4e quart-temps. Avec 4 missiles à 3 points, le meilleur sniper de l’histoire a fait plier les Pacers qui ont pourtant compté jusqu’à 15 longueurs d’avance en première mi-temps. Plus appliqué en attaque et solidaire en défense, le champion en titre a réussi à refaire son retard à l’énergie, sans s’affoler.

Le Heat a géré son retour à l’American Airlines Arena en mode diesel. Progressivement, le collectif d’Erik Spoelstra est monté en régime, pour finir très fort, et ne laisser aucune chance à son adversaire. Les minutes qui ont suivi le coup d’envoi ont pourtant dû être angoissantes pour les fans floridiens qui ont assisté à une entame catastrophique, presque à se demander sur quel match-up leur équipe avait l’avantage. Miami bafouille son basket et commet 5 pertes de balle dès les 5 premières minutes. Indiana joue sur ses points forts et appuie dans la raquette. Haslem et Bosh ne peuvent pas répondre à West et Hibbert, et leurs remplaçants, Battier et Andersen, ne font guère mieux. Le tandem d’intérieurs des Pacers assure la marque, et aussi le spectacle, West trouvant Hibbert sous le cercle pour un tomar surpuissant qui portait l’écart à +13 (4-17). À 9/16 au tir en 1er quart, et un Hibbert à 4/5 (10pts), les hommes de Frank Vogel prennent le match par le bon bout, profitant des approximations du Heat revenu quasi-miraculeusement à 14-21 sur un shoot de LeBron James.

Scola continue de faire payer Miami à l’intérieur en réussissant ses 3 premières tentatives. Et en défense, c’est son compère de la second-unit, Ian Mahinmi, qui scotch littéralement sur place un Chris Bosh qui partait au dunk. Dans le bon tempo jusque là, Lance Stephenson obtient le 2+1 tout en provoquant la 3e faute de Bosh. Le Heat touche le fond sur un ballon bien ressorti par Mahinmi et converti à 3 points par Rasual Butler (22-37). Soudain, les positions à l’intérieur se raréfient pour les Pacers, et le pick-and-roll s’avère moins efficace. Un grain de sable qui allait bloquer le jeu des Pacers qui enchaînaient alors une flopée de turn-overs (12 à la mi-temps). Les Floridiens obtiennent plus de jeu rapide, et reviennent dans la partie grâce à un tandem Wade-James déjà à plein régime. Privé de Paul George cloué sur le banc avec 3 fautes, dont certaines un peu sévères, Indiana s’en remet au culot de Stephenson. « Born Ready » brille par intermittence, mais au détriment du collectif de son équipe. A la mi-temps, Miami pointe à -4, tout est à refaire. Le Heat ne se fait pas surprendre une deuxième fois, et revient bien plus déterminé sur le parquet, décidés à optimiser leurs possessions en attaque.

Dwyane Wade réussit ses trois premiers tirs, Chris Bosh y va de son petit step back. Indiana peine à se remettre en route, et voit d’un mauvais œil la sortie prématurée pour 4 fautes de son meneur, George Hill. D’autant plus que sur l’action suivante, LeBron James claque un dunk mastoc, à nouveau en contre-attaque, pour offrir l’avantage aux siens pour la première fois de la partie (52-51). Le jeu se durcit, et les coups de sifflets s’enchaînent, mais LBJ tire une fois de plus son épingle du jeu, avec 11 points en 3 quart-temps, tandis que George, sanctionné d’une 4e faute, assistait aux débats depuis le banc. King James garde une longueur d’avance sur le prince George, et Miami fait alors la course en tête.

West croit maintenir l’espoir d’un shoot rentré du bout des doigts, LBJ réplique avec un 3 points en sortie d’écran qui fait mal (67-63). La confiance retrouvée, le Heat finit le 3e quart en trombe, avec D-Wade notamment auteur de deux paniers à 3 points, en fin de 3e quart et au début du 4e pour porter un premier coup au moral des Pacers (74-64). George se bat et parvient à scorer 8 points, histoire de rattraper une partie sur laquelle il n’a que trop rarement pesé. Mais Indiana, sanctionné à 4 reprises par un Ray Allen impassible dans le money time, encaisse un cinglant 20-5, et se retrouve forcé de jeter l’éponge (99-87).A 4/4 à 3 points et donc 14 de ses 16 points inscrits dans le dernier acte, Allen a sorti le grand jeu afin de sécuriser une victoire qui tendait les bras à son équipe, tant Indiana semblait avoir lâché prise. Les Pacers ont pourtant les armes pour embêter le champion en titre, mais n’ont pas réussi à trouver Hibbert ni West dans de bonnes conditions après la pause. Car pour ce qui est de Stephenson et George, limiter l’impact de Wade et James doit rester la priorité. Car tant que ces deux-là feront la loi, Indiana aura du souci à se faire.

Le Heat mène la série 1-2. Prochain match à Miami

 

Heat vs Pacers : Game 3 Highlights :

 

Best of Phantom : Heat vs Pacers Game 3 :

 

Top 5 of the Game :

 

 

Le résultats (25/05/14) :

Game 3 : Serge Ibaka relance le Thunder !

 

Thunder-beat-Spurs-for-third-win-in-three-nights-ONQH67M-x-largeOklahoma City Thunder VS San Antonio Spurs : 106 / 97 (28-29, 29-24, 26-23, 23-21). Incapable de mettre un pied devant l’autre dans le Sud Texas lors des deux premières manches, le Thunder a reçu un apport de choix avec le retour de Serge Ibaka. Auteur d’un match à 15 points, 7 rebonds et 4 contres, l’intérieur d’OKC a été admirable de courage et tout simplement héroïque pour insuffler une nouvelle dynamique à son équipe qui errait comme un âme en peine… Russell Westbrook (26 points, 7 passes) et Kevin Durant (25 points, 10 rebonds) enfin à leur niveau, San Antonio a craqué en deuxième mi-temps. A l’instar de Tony Parker qui finit à 9 points, les Spurs ont été très maladroits avec 38% de réussite aux tirs et seulement 40 points dans la peinture… contre 60 dans les deux premiers matchs. OKC s’impose (106-97) et relance une série que certains voyaient déjà morte !

Au centre de toutes les attentions, Serge Ibaka ne rate pas son entrée. Il inscrit le premier panier du match et enchaîne avec 8 points rapides sans rater le moindre tir. Le Thunder ouvre le bal avec un 6/6 mais San Antonio reste dans sa roue. Sans paniquer avec Danny Green qui enfile deux perles, puis Manu Ginobili qui prend le relais pour 9 points dont 2 tirs primés également, les Spurs sont tranquillement dans leur match. Ce sont même eux qui mènent les débats à la fin du premier quart (29-28) malgré une grosse adresse du Thunder (12/19). Mais avec 7 balles perdues déjà, OKC se tire encore une balle dans le pied.Avec Jérémy Lamb, coach Brooks essaie d’innover en attaque mais ses joueurs sont encore en surrégime avec des balles perdues dans la précipitation. Cela dit, le technicien maintient sa confiance à ce groupe et avec une raquette Ibaka – Durant, OKC repasse devant en profitant de 4 balles perdues de suite par les Spurs (dont 3 pour Parker) pour faire un premier break (47-38). Après avoir shooté à 54% sur les deux premiers matchs, les Spurs pointent à un faiblard 42% en première mi-temps. Heureusement, Manu Ginobili est étincelant avec 20 points à 7/11 aux tirs (dont un coquet 5/8 à trois points). Il envoie une bombe sur le gong de l’horloge avant que Westbrook ne l’imite quasiment du milieu de terrain au buzzer de la pause (57-53).

Après cet épisode ébouriffant, on revient à plus de classique en troisième quart. Avec un panier avec la planche de Tim Duncan notamment. C’est encore le Thunder qui a le vent en poupe en prenant 10 points d’avance (67-57). Mais les Spurs ne se démontent pas et restent au contact avec un dunk puissant de Leonard main gauche. San Antonio tombe cependant dans la pénalité tôt dans la période et, résultat des courses, le Thunder passe sa vie sur la ligne. Avec un 18/22 aux lancers, OKC conserve son avance. Le duo Durant – Westbrook retrouve néanmoins des couleurs avec 18 points sur la période pour mener de 7 points avant le dernier quart (83-76).Et avec un 7-0 pour entamer, l’écart enfle et Pop ne tarde pas à arrêter le jeu. San Antonio n’y arrive plus à l’image de Green qui pointe à 3/11 après son incroyable 13/18 des deux premiers matchs. Parker se fait bâcher par Adams et OKC est à la relance, ça fait +17 au beau milieu du 4e. Westbrook rate un énorme dunk tout seul en contre attaque… mais s’y reprend à deux fois pour faire passer la barre des 20 longueurs d’avance. Ibaka sort sous une acclamation méritée du public avec 15 points, 7 rebonds et 4 contres. Une performance dantesque qui a inspiré le Thunder à remporter ce match 3 crucial (106-97) avec Russell Westbrook (26 points, 7 passes) et Kevin Durant (25 points, 10 rebonds) qui ont remis le nez à la fenêtre.

 

Les Spurs mènent la série 2-1. Prochain match à Oklahoma City

 

Thunder vs Spurs : Game 3 Highlights :

 

Best of Phantom : Thunder vs Spurs Game 3 :

 

Top 5 of the Game :

 

 

Le match à venir. Mon favori sera en orange. Donnez-moi le vôtre 🙂

Finales de conférences « East » Game 4

02.30 Miami Heat (2e) vs Indiana Pacers (1er) (Le Heat mène la série 1-2)

Publicités

2 réflexions sur “Résultats, top 5 et prono

  1. Faut absolument un Pacers-Spurs en finales ! De toutes façons même si le Heat passe ils vont se faire décimer par les Spurs. Mais quand même…
    Donc je parierai sur les Pacers pour ce soir , pas parce que je les vois gagner , mais parce que je veux qu’ils gagnent 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s