Résultats, top 5 et prono

Et c’est parti pour le résumé des deux dernières nuit NBA version Playoffs !

 

Le résultat (26/05/14) :

Game 4 : Un sursaut trop tardif pour Indiana

 

paul-george-lebron-james-pacers-heat

Miami Heat VS Indiana Pacers : 102 / 90 (27-19; 22-25, 31-20, 22-26). Chris Bosh de retour à son meilleur niveau (25 pts), LeBron James souverain incontestable (32 pts, 10 rbds), Miami s’impose 102-90 dans cette 4e manche, et n’est plus qu’à un match de sa quatrième finale NBA consécutive. Un score qui révèle à peine l’emprise du Heat sur cette rencontre. Inerte, Indiana ne peut que constater les dégâts. Avec 14 ballons perdus (contre 5), les hommes de Voegel ont encore commis trop d’erreurs. Malgré la constance de David West (20 pts, 12 rbds), Indiana n’a pu lutter, surtout avec un Hibbert à nouveau en plein tourment (0 pt, 5 rbds). Chris Andersen absent, Erik Spoelstra décide de titulariser Rashard Lewis en lieu et place d’Udonis Haslem, un pari qui s’avérera payant défensivement. Dès la première possession, Chris Bosh prend les choses en main. Probablement revanchard après les trois premiers matchs à 9 points de moyenne, l’intérieur réalise son meilleur match de la série. Il score les huit premiers points du match pour porter Miami. Dans le même temps, les Pacers ne prennent pas soin du ballon et enchainent déjà les turnovers. Heureusement, David West prend lui aussi ses responsabilités et réduit l’écart de 5 points grâce à ses coups de patte à 3:30 (18 à 13). Mais le Heat fait bloc et l’arrivée sur le parquet de Ray Allen et Shane Battier relance les floridiens. Les deux remplaçants font le travail, notamment sur la ligne et offrent au final une avance confortable au Heat à la fin du quart-temps(27-19).La suite ne s’annonce guère mieux pour les visiteurs. Après 15 secondes dans le second quart-temps, Lance Stephenson prend sa troisième faute et doit sortir. Après une paire de minutes sans réussite des deux côtés, Scola fait le boulot dans la peinture. L’Argentin profite d’un match-up favorable pour sanctionner à deux reprises. Néanmoins, le ballon ne lui arrive pas suffisamment dans les mains pour qu’ Indiana puisse inquiéter le Heat. D’autant que Chris Bosh répond à chaque salve avec 7 points consécutifs pour porter son total à 17.

Au milieu du 2e quart-temps,le score est de 40 à 29 en faveur de Miami grâce à un jump shot de Ray Allen. C’est compliqué pour les Pacers, gênés par la défense très haute et très agressif du Heat, toujours très concentré sur le meneur et le porteur du ballon. Les trappes empêchent le ballon de circuler et les pertes de balles s’accumulent. LeBron James prend la relève de Bosh en attaque mais enfin, Indiana trouve non sans mal un peu de solutions avec Paul George et David West. À 3 secondes de la pause, George inscrit un trois-points salvateur. Miraculeusement, les Pacers ne sont qu’à 5 points alors que la domination est nettement floridienne. Miami mène 49-44 à la pause.

Dès le retour des vestiaires, Miami reprend ses aises, aidé par les erreurs défensives adverses. Porté par James, le Heat inscrit 7 points de suite et passe à 12 longueurs d’avance. Pour subsister, Indiana trouve George Hill, très adroit à l’extérieur ce soir (15 pts à 4/7 derrière l’arc) mais la récolte est bien mince pour l’équipe de Larry Bird. Pire encore, gêné par les fautes, Hibbert doit sortir. Complètement éteint, le pivot passera de longues minutes vexé sur le banc. À nouveau, George et West réduisent l’écart à 10 longueurs à 6min30 (62-52) mais à chaque fois, Indiana enchaîne les mauvaises séquences, notamment Ian Mahinmi complètement perdu sur le terrain. Frustré par l’arbitrage, Voegel prend une technique. Il n’en faut pas plus pour que LeBron James et Dwyane Wade en profitent. Le quadruple MVP réalise un quart-temps extraordinaire avec 14 points au final. Derrière la ligne à 7m23 ou en percussion, l’ailier est assassin. Il profite d’ailleurs des largesses défensives d’Indiana pour s’offrir un coast-to-coast conclu par un dunk ravageur à 1:15 de la pause. Le Heat aborde l’ultime période confiant: 80-64.

Alors qu’on pensait le match plié, cette dernière période s’avère plus intéressante que prévue. Frank Voegel aligne David West et Luis Scola côte à côte et les deux intérieurs profitent d’une bonne entente poste haut-poste bas pour inscrire quelques points. Indiana, qui a souffert avec ses grands tout au long de la soirée, retrouve enfin grâce avec une configuration small ball. Lance Stephenson de retour, l’animation du jeu revient progressivement. Si l’écart monte jusqu’à 23 points en faveur du Heat, les Pacers ne cèdent pas. Sous les assauts de George et leur arrière, ils passent même un 13 à 1 aux locaux. Indiana a même une balle pour revenir à 6 ou 7 points mais les arbitres, guère tendres ce soir, en décident autrement. Il faut se rendre à l’évidence, comme l’atteste l’activité de Chris Bosh sur les derniers ballons, le Heat mérite sa victoire ce soir.À nouveau, Indiana paye une complètement absente ? Combien de fois a t-on assisté à une communication déficiente sur les changements d’écran ? Face à une équipe comme Miami, la moindre erreur coûte cher et les Pacers n’ont pas été avares en la matière. À 3-1, l’essentiel est désormais ailleurs. L’équipe doit se remobiliser et ne peut voir plus loin que le prochain match. La clé réside dans le plaisir. Ce soir, les joueurs du Heat en ont pris beaucoup. Les Pacers ne doivent pas oublier qu’il s’agit d’un jeu.

Le Heat mène la série 1-3. Prochain match dans l’Indiana

 

Heat vs Pacers : Game 4 Highlights :

 

Best of Phantom : PG24 and LBJ Duel in Game 4 :

 

Top 5 of the Game :

 

 

Le résultats (27/05/14) :

Game 4 : Russell Westbrook joue propre

 

Thunder-beat-Spurs-for-third-win-in-three-nights-ONQH67M-x-large

Oklahoma City Thunder VS San Antonio Spurs : 105 / 92 (26-20; 32-23; 25-24; 22-25). Après la performance héroïque de Serge Ibaka pour rallumer la flamme au match 3, c’est un retour à la normale locale qui a permis au Thunder d’empocher une deuxième victoire de rang pour égaliser dans la série.Avec Russell Westbrook qui réalisé un match plein à 40 points, 10 passes, 5 rebonds et 5 interceptions et Kevin Durant qui apporte 31 points, 5 rebonds et 5 passes, le duo All Star d’OKC cumule 71 des 105 points de son équipe (105-92).Malgré 14 points pour Tony Parker et pour Boris Diaw, les Spurs ont encore éprouvé les pires difficultés à attaquer la défense du Thunder. Comme en 2012, San Antonio repart d’Oklahoma City avec deux défaites dans les valises…

Si le Thunder avait frappé le premier lors du match 3, se reposant d’entrée sur les (larges) épaules de Serge Ibaka, ce sont les Spurs qui portent la première attaque pour cette quatrième levée. Avec Kawhi Leonard qui enfile deux perles à trois points, les Spurs passent un 8-0 pour ouvrir les hostilités. Ibaka stoppe l’hémorragie mais le Thunder subit un coup dur avec la blessure de Reggie Jackson à la cheville droite.Pas de problème cela dit, Jérémy Lamb intercepte et il lance un 7-0 en faveur d’OKC. Westbrook prend ensuite la mesure de ce premier quart et rentre 11 points. C’est lui qui insuffle un 22-8 sur les 7 dernières minutes et 30 secondes de la période. Le Thunder mène de 6 longueurs (26-20).

Après Westbrook, c’est Durant qui se montre en début de deuxième quart. Il se fait violence et attaque la peinture… et ça paye ! Le Thunder compte jusqu’à 10 points d’avance et son duo majeur est au rendez-vous avec 24 des 36 points pour Westbrook et Durant. Et le MVP en titre est dans un bon soir. Il réussi un perfect en deuxième quart avec 14 points à 6/6 dont deux bombes longue distance de suite.A ses côtés, Westbrook confirme qu’il prend le défi Tony Parker au sérieux en défense. Il intercepte et file au dunk en contre attaque. Sur un nouveau dunk d’Ibaka, Popovich prend même une technique… preuve de la frustration texane ! Avec 32 points encaissés sur la période, les Spurs sont effectivement dans le dur et ils comptent 15 points de retard à la pause (58-43).

Tim Duncan a beau s’échauffer à base de coups de coude avec Kendrick Perkins, ses Spurs n’arrivent plus à ralentir l’embellie du Thunder. Sur un trois points de Reggie Jackson, l’écart atteint la barre symbolique des 20 unités et Popovich fait rapidement sortir et Duncan et Parker. Westbook passe un nouveau dunk et la messe semble dite alors qu’il reste encore 4 minutes à jouer… en troisième quart !La domination du Thunder est ébouriffante avec Durant et Westbrook qui sont tous deux efficaces en même temps. OKC s’offre un écart qui monte jusqu’à 25 points ! Boris Diaw (13 points, 10 rebonds) lance un 7-0 pour l’honneur et les remplaçants des Spurs infligent même un 18-5 en fin de période mais le Thunder conserve un beau coussin de 16 points avant l’ultime période (83-67)

Malgré tout l’aplomb, et le culot de Cory Joseph qui vient scalper Serge Ibaka pour un dunk en lousdé, San Antonio ne reviendra plus… Russell Westbrook appose les dernières touches à son chef d’œuvre de la série qu’il termine avec 40 points, 10 passes, 5 rebonds et 5 interceptions. Avec 12/24 aux tirs et un parfait 14/14 aux lancers, Westbrook a impulsé son rythme diabolique tout au long du match.En face, le Big Three des Spurs a encore craqué. Tony Parker (14 points, 4 passes) a su rebondir de son match raté mais ni Tim Duncan (9 points, 6 rebonds), ni Manu Ginobili (5 points à 2/8) n’ont su répondre à l’appel. Au terme d’un dernier quart pas joli joli, le Thunder a donc assuré l’essentiel : deux victoires à la maison et une série complètement relancée. Kevin Durant termine quant à lui à 31 points sans faire de bruit (105-92). Le Thunder s’est retrouvé à la maison… Une nouvelle série en trois manches commence !

Les deux équipes sont à égalité 2-2. Prochain match à San Antonio

 

Thunder vs Spurs : Game 4 Highlights :

 

Best of Phantom : Thunder vs Spurs Game 4 :

 

Top 5 of the Night :

 

 

Le match à venir. Mon favori sera en orange. Donnez-moi le vôtre 🙂

Finales de conférences « East » Game 5

02.30 Indiana Pacers (1er) vs Miami Heat (2e) (Le Heat mène la série 1-3)

Publicités

Une réflexion sur “Résultats, top 5 et prono

  1. Ce serait vraiment dommage que le Thunder passe , ça laisserait le champ libre au Heat , et les seuls à pouvoir les arrêter facilement sont les Spurs. Il reste un micro espoir à Indiana mais bon…

    Je pronostiquerai la 4e victoire du heat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s