Résultats, top 5 et pronos

Et c’est parti pour le résumé des deux dernières nuit NBA version Playoffs !

 

Le résultat (28/05/14) :

Game 5 : Paul George incandescent

 

paul-george-lebron-james-pacers-heatIndiana Pacers VS Miami Heat : 93 / 90 (22-16, 11-26, 31-15, 29-33). Dos au mur, les Pacers sont sortis vainqueurs 93-90 d’une lutte acharnée dans laquelle Paul George s’est enfin montré sous son meilleur jour. En scorant 21 de ses 37 points dans le dernier quart-temps, le franchise player d’Indiana a tenu son rang au cours d’un match à nombreux rebondissements et rythmé par un fait rarissime, les problèmes de faute de LeBron James. La star du Heat n’a joué que 13 minutes lors des trois premiers quart-temps, terminant avec 7 petits points, soit la pire prestation offensive de sa carrière en playoffs. Sa 5e faute, provoquée par un bon Lance Stephenson, en 3e quart, a permis aux locaux de se relancer alors qu’ils avaient touché le fond (37-48). Avec beaucoup de culot et un Rashard Lewis toujours plus bluffant (6/9 à 3 points, 18 pts), le Heat a menacé les troupes de Frank Vogel jusqu’au bout. Mais la défense maison a tenu bon, David West a (presque) assuré le coup aux lancers-francs, et les Pacers iront bien jouer un 6e match, à Miami ce soir.

LeBron James prend sa 4e faute dès le retour des vestiaires sur un 2+1 de Hibbert, mais Miami se trouve un nouveau héros avec Rashard Lewis, propulsé dans le 5 majeur à cause de la blessure de Chris Andersen, et insolent d’adresse cette nuit. Comme à ses plus belles heures aux Sonics ou au Magic, l’ancien meilleur marqueur de la ligue aligne deux nouveaux 3 points pour porter son total à 4 réalisations et maintenir l’écart à +11 (37-48). Exaspéré par l’oubli défensif de ses partenaires sur Lewis, Lance Stephenson rumine sa colère, sans se douter qu’il allait être à l’origine de la révolte de son équipe. En arrachant le ballon de mains de LeBron James qui lui forçait de commettre sa 5e faute avec 8 minutes encore à jouer en 3e quart, l’arrière fou-fou de Frank Vogel redonne espoir à tout un peuple. Derrière, Indiana retrouve du rythme, et ne perd plus de ballons (11 en première mi-temps, 1 en 3e quart). Stephenson ouvre le bal, Indiana revient progressivement, et Paul George éclate le cercle une première fois pour redonner l’avantage aux siens après un steal sur Cole (52-50) George monte alors en régime : il enchaîne un 3 points, sert West au poste, et conclut le 3e acte d’un nouveau 3 points au buzzer, après s’être gentiment débarrassé de Mario Chalmes (64-57).

Cette game 5 des Pacers résume parfaitement leur campagne de ces Playoffs 2014, capables du meilleur comme du pire. Ce soir à Miami, il leur faudra livrer un nouveau combat de tous les instants afin d’aller chercher ce 7e match à la maison, pour lequel ils se sont battus toute la saison. La pression sera sur le champion, et sur LeBron James, obligé de réagir après cette non-prestation.

Le Heat mène la série 2-3. Prochain match à Miami

Pacers vs Heat : Game 5 Highlights :

Best of Phantom : Paul George Dominates in Game 5 :

Top 5 of the Game :

 

 

Le résultats (29/05/14) :

Game 5 : Les Spurs font leur match parfait

 

Thunder-beat-Spurs-for-third-win-in-three-nights-ONQH67M-x-large

San Antonio Spurs vs Oklahoma City Thunder : 117 / 89 (32-32, 33-23, 29-19, 23-15). Après ses deux victoires convaincantes à la maison, le Thunder semblait repartir avec des certitudes pour le match 5. Mais elles ont toutes volé en éclats alors que Gregg Popovich sortait un lapin (canadien) de son chapeau. Matt Bonner dans le cinq et les Spurs retrouvent leur jeu collectif ! En fait, c’est plus Boris Diaw (13 points, 6 rebonds) qui a joué les rôles de facilitateur, mais les Spurs ont effectivement réalisé le match parfait qu’ils appelaient de leurs vœux. Avec un Tim Duncan (22 points, 12 rebonds) à l’ancienne, un Manu Ginobili (19 points) de gala, et 55 points du banc, San Antonio a rempli son contrat en s’imposant, et dans les grandes largeurs, sur son parquet (117-89). Kevin Durant (26 points) et Russell Westbrook (21 points) ont été fidèles au rendez-vous… mais leur banc pas du tout !

Gregg Popovich était attendu au tournant. Il a répondu présent. En alignant Matt Bonner en lieu et place de Tiago Splitter, le sorcier des Spurs voulait faire sortir Ibaka de la raquette. Ça a marché dans un premier temps avec un 7-2 infligé par les locaux mais OKC a répliqué sans tarder avec un 13-3 bien emmené par Durant et Ibaka. Et comme Westbrook est en pleine forme, avec un dunk tout simplement énorme, le Thunder fait la course en tête en premier quart. Ah, oui, il y a aussi Reggie Jackson (11 points) qui commence par un 5/5 aussi ! Mais les Spurs tiennent le coup. Ils sont à égalité au bout du premier quart (32-32).Le banc de San Antonio est incroyablement productif avec Boris et Manu en têtes de gondole (27 points à 10/12). Les Spurs retrouvent de l’adresse de loin avec un 5/10 dont deux bombes de Patty Mills qui retrouve la mire. Tony Parker rentre à son tour dans la danse avec deux paniers en périphérie. Et quand Ginobili rentre un trois points sur la possession avant la pause, les texans sont bel et bien en train de réaliser le « match parfait » dont ils ont besoin. Il n’y a bien que Westbrook pour inscrire un ultime triple juste avant le buzzer. L’écart est à 10 points à la pause (65-55).

Mais conscients du danger, les Spurs continuent d’appuyer sur l’accélérateur en troisième quart. Ils prennent même leur plus gros avantage du match derrière un Tony Parker déchainé (79-63). Boris Diaw n’est pas mal non plus avec 12 points dont 7 dans la période. Il offre toute sa polyvalence avec un contre sur Durant et du tir à distance. Avec un Manu Ginobili des grands soirs, San Antonio est irrésistible. Et en face, le Thunder semble éprouvé, dominé aux rebonds et dans l’effort. Les Spurs remportent le troisième quart 29-19 et ça donne même un 62-42 sur les deux dernières périodes. Et les vingt points d’écart sont bien là (94-74).

Scott Brooks ne tarde pas à jeter l’éponge en rappelant Durant (25 points) et Westbrook (21 points et 7 passes). L’écart montera jusqu’à 33 unités avec le banc des Spurs qui remplit la colonne de stats avec 55 points dont 19 pour le seul Ginobili. Tim Duncan (22 points, 12 rebonds) a été discret, mais essentiel pour le moins. A l’instar de Danny Green (14 points), les Spurs ont retrouvé leurs sensations en revenant chez eux. Avec un 21-9 pour commencer le dernier quart, les Spurs ont mis la main sur le match. Ils ont remporté la bataille de l’intérieur, dominant aux rebonds (48-35). Ils s’imposent facilement, infligeant au passage (une deuxième fois dans la série) une des pires défaites de l’histoire d’OKC (117-89).

Les Spurs mènent la série 3-2. Prochain match à Oklahoma City

Spurs vs Thunder : Game 5 Highlights :

Best of Phantom : The Spurs Dominate the Thunder in Game 5 :

Top 5 of the Game :

Les match à venir. Mes favori seront en orange. Donnez-moi les vôtres 🙂

Finales de conférences « East » Game 6 (nuit du 30 au 31 mai)

02.30 Miami Heat (2e) vs Indiana Pacers (1er) (Le Heat mène la série 2-3)

Finales de conférences « West » Game 6 (nuit du 31 mai au 1er Juin)

02.30 Oklahoma City Thunder (2e) vs San Antonio Spurs (1er) (Les Spurs mènent la série 3-2)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s